Le marteau-pilon n°125 des forges de Pontaniou à Brest

Le marteau-pilon n°125 Schneider & Cie, des forges de Pontaniou à Brest est une des plus anciennes machines-outils de l’arsenal. Construit en 1867, cet artefact est un des joyaux de l’industrie navale brestoise. Sujet principal de mon mémoire, je traite plusieurs thématiques comme la notion d’artefact et de système technique, mais aussi de l’environnement industriel, et des gestes techniques associés. Le but recherché est de valoriser et de sauvegarder par la réalité virtuelle cet emblème de l’industrie lourde, ainsi que les gestes techniques que mobilise cette machine. Par cette technologie, je propose également une reconstitution des 5 sens présent dans les forges de Brest. Un court métrage de 3 minutes illustrera les différentes étapes de la modélisation en 3D jusqu’au passage en réalité virtuelle du marteau-pilon.

Photographie de Julien Hageaux du marteau-pilon n°125, Forges de Pontaniou, Brest, 19 décembre 2016

Lire la suite

Alexandra Elbakyan, scientifique kazakhe et « Robin des bois de la science »

Alexandra Elbakyan est une scientifique kazakhe, ceux ne sont pas ses travaux dans les Sciences qui l’ont rendus célèbre. Bien au contraire, elle doit cette popularité au site qu’elle a fondé, qui n’est autre que Sci-Hub. Elbakyan est représentative de nombreux étudiants en Science qui sont travailleurs mais sans revenus suffisant, et qui se retrouvent face à des articles à prix élevé.  C’est avec cette création que la kazakhe a très vite obtenu le surnom de « Robin des bois ». 

Alexandra Elbakyan en conférence à Harvard

Lire la suite

Sada Mire, la première et l’unique archéologue somalienne

Sada Mire est une archéologue bien particulière. En effet, sa nationalité la rend unique, elle est somalienne, plus précisément de la partie autoproclamée indépendante de la Somalie, le Somaliland. Elle est la première femme somalienne archéologue. Aucune autre archéologue n’est recensée dans ce pays. Sada Mire a décidé de s’intéresser à l’histoire africaine et à l’archéologie de la Somalie. Elle veut écrire l’histoire de son pays.

Sada Mire pendant sa conférence TED

Lire la suite

Elena Ceaușescu, « exceptionnelle » chimiste…contestée et vice-Première ministre de Roumanie

Elena Ceaușescu est née le 7 janvier 1916 à Petrești en Roumanie. Elle est principalement connue pour être la femme de Nicolae Ceaușescu (1918-1989). Outre cet aspect, nous allons nous intéresser en plus de sa vie politique à sa carrière de chimiste. En effet, beaucoup d’encre a coulé sur sa formation et son activité en chimie. Dans cet article, nous avons l’exemple d’une femme qui doit l’ensemble de sa carrière politique et de chimiste à son mari, il a voulu que sa femme rayonne pour être un modèle exemplaire pour les autres femmes roumaines. Elena Ceaușescu a bénéficié d’une notoriété et d’un savoir scientifique qu’elle ne possédait absolument pas.

Elena et Nicolae Ceaușescu

Lire la suite

Maryam Mirzakhani, la mathématicienne iranienne de renom et d’avenir

Maryam Mirzakhani (en persan : مریم میرزاخانی) est une scientifique iranienne, née le 5 mai 1977 à Téhéran, en Iran. Cette mathématicienne est connue pour ses travaux en topologie et en géométrie. Mirzakhani est une des scientifiques de renom de nos jours, mettant à plat tous les préjugés sur la question du genre en Science. En 2014, elle devient la première femme à recevoir la médaille Fields.

Maryam Mirzakhani

Lire la suite

Mária Telkes, the « Sun Queen »

Mária Telkes est une scientifique hongroise, naturalisée citoyenne américaine en 1937, méconnue, qui a œuvré tout au long de sa vie par des recherches sur l’énergie solaire. Elle a conçut le premier générateur de puissance thermoélectrique en 1947.

Mária Telkes est née le 12 décembre 1900 en Hongrie à Budapest. Elle est la fille d’Aladar de Telkes et de Mária Laban de Telkes. Elle a réalisé l’ensemble de son parcours scolaire dans la capitale hongroise. Passée par l’équivalent du collège et du lycée français, elle obtient à l’issue un baccalauréat en arts en 1920. Elle poursuit ses études dans un tout autre domaine, en physique-chimie à l’Université de Budapest. Elle termine son parcours universitaire par l’obtention d’un doctorat dans cette discipline en 1924. Mária Telkes commence simultanément sa carrière professionnelle par un poste de professeur dans l’Université hongroise. Lire la suite

Rosalind Franklin, la grande oubliée du Prix Nobel de 1962

Rosalind Franklin (1920-1958) est l’exemple parfait du travail féminin non reconnu. Pourtant son nom devrait trôner dans tous les livres de biologie. Cette femme est une biologiste moléculaire britannique. Elle a participé de manière active dans la découverte de la structure de l’ADN (acide désoxyribonucléique). En 1962, le prix Nobel est décerné à ses trois collègues, tous des hommes pour les travaux ayant conduit à la découverte de l’ADN. Lire la suite