Ada Lovelace, programmeuse informatique au XIXème siècle…

ada_lovelace_portrait

Portrait en aquarelle d’Ada Lovelace en 1840

Ada Lovelace, née Ada Byron, le 10 décembre 1815 et décédée le 27 novembre 1852 à  Londres, est une pionnière de la science informatique.

A priori, rien ne laissait présager, au XIXème siècle, qu’ Ada Lovelace pouvait lancer les bases du langage et d’un programme informatique. En effet, ces disciplines ne sont apparues véritablement qu’au milieu du XXème siècle.

Ada Lovelace, de son vrai nom Augusta Ada King, comtesse de Lovelace était la seule fille légitime de Lord Byron (1788-1824), un poète, et de son épouse Annabella Milbanke (1792-1860). Le 16 janvier 1816, ses parents se séparent. Lord Byron part à jamais de la vie d’Ada au mois d’Avril suivant. Sa mère, Annabella Milbanke était une femme très cultivée. Elle n’a pas hésité à offrir des études à sa fille notamment dans le domaine des mathématiques. Sa formation est complétée par des études dans les autres sciences. A cette époque, la situation d’Ada scandalise, car il est inconcevable pour une femme de noblesse d’accéder à des études de ce haut niveau. En effet, dans la représentation idéale de la femme au début du XIXème siècle, il était impossible pour elle de s’adonner à des exercices de réflexion intellectuelle. De plus, la santé fragile d’Ada Lovelace est interprétée comme une conséquence de sa limite intellectuelle.

En 1832, Ada Lovelace est en lien avec une nouvelle tutrice Mary Sommerville (1780-1872). Cette femme scientifique la présente en 1833, à Charles Babbage (1791-1871), un professeur de mathématique à l’Université de Cambridge. Babbage a inventé une machine analytique qui est un des ancêtres des ordinateurs. Ada Lovelace assiste à la conception de cette machine et pendant plusieurs années, elle apprend aux côtés de Charles Babbage et parfait sa culture en mathématique. Elle suit également la création de la machine à différences, une des premières calculatrices.

En parallèle de ces apprentissages, Ada Lovelace épouse en 1835, William King (1805-1893), avec qui elle aura trois enfants. Elle reprend ses activités mathématiques en 1839, après la naissance de son dernier enfant.

Le tournant eut lieu pendant l’année 1842-1843 au cours de laquelle, Frederico Menabrea (1809-1896), un mathématicien italien publia un article sur la machine analytique de Babbage en français. On demande à Ada de traduire l’article en anglais pour un journal scientifique anglais. Ada Lovelace travaille pendant neuf mois de suite sur cela, elle étoffe le travail d’origine du mathématicien italien. Babbage a été très surpris du travail de qualité fait par Lovelace, concluant que la traduction anglaise est supérieure au texte d’origine. Babbage considère le travail d’Ada Lovelace comme  l’œuvre originale. Dans ce travail important, elle décrit des données et des caractéristiques informatiques sur la machine analytique, l’ancêtre de l’ordinateur. Ada est la première également à utiliser les algorithmes mathématiques dans le cadre d’une machine. Elle a véritablement mis en place à ce moment un programme informatique. Ada présente son programme informatique sous forme de tableau.

flat1000x1000075f

Affiche sur le premier programme d’ Ada Lovelace

Ada Lovelace est la première personne de l’histoire à avoir mis en place un programme informatique dans le cas présent pour la machine analytique de Charles Babbage. Elle a montré dans un siècle encore très fermé aux femmes, qu’elles pouvaient être les égales des hommes dans le monde scientifique. Elle était clairement en avance sur son temps par la mise en place d’un tel programme informatique. Elle était visionnaire; ses travaux et sa réflexion semblaient être du XXIème siècle, malgré son existence dans la première moitié du XIXème siècle.

machine_babbage_2

Prototype de la Machine Analytique issu des travaux de Charles Babbage, exposé au Science Museum de Londres

Malheureusement cette machine analytique n’est pas terminée du vivant d’Ada Lovelace et de Charles Babbage. Sa conception était à un prix beaucoup trop cher à construire. Ada est décédée très affaiblis à l’âge de 36 ans, le 27 novembre 1852, d’un cancer de l’utérus.

En 1980, Ada Lovelace voit son prénom donné à un langage de programmation, dont la dernière version à l’heure actuelle date de 2016. Elle reste à jamais la première à avoir mis en place le premier programme informatique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *