La botanique théorique : terminologie et classifications

Les ébauches de classification et la construction de termes propres aux végétaux continuent de se développer aux XVII et XVIIIèmes siècles. Les systèmes s’organisent, prennent forme, font l’objet de contestations, de débats, d’inspirations…Comment classer? Comment décrire les multiples parties des plantes? Comment articuler les découvertes avec les systèmes en place? Lire la suite

Jardins botaniques, Kreuterbuch, hortus et florilèges : l’empire des Herbaria

 

Entre copie et observation

En Europe, le XVème siècle voit des transformations s’opérer dans la science botanique. La ressemblance des illustrations dans les herbiers commence à se développer, témoignant d’une évolution de la pratique savante, s’éloignant de la copie pour se tourner vers l’étude d’après observation. L’Erbario Carrarese (vers 1400) témoigne de cette époque par ses planches, marquant ainsi une certaine transition entre la copie des illustrations anciennes et la représentation de plantes in vivo.

acacia-et-accipiter (Erabrio Carrarese) jusquiame (Erbario Carrares)
Deux pages de l’Erabario Carrarese. Accacia (page de gauche) et Jusquiame (page de droite). Le livre est accessible dans sa version numérique ici (British Library)

En 1483, les œuvres de Théophraste sortent de l’oubli et sont traduites en latin, induisant des changements dans l’approche descriptive des plantes, notamment en terme de classification. Lire la suite

Le monde arabe : une affaire de plantes…et de langage

Les premières sources de la botanique en contexte arabe sont tout d’abord d’ordre lexicographique. La codification de la langue arabe (en tant que langue administrative puis langue savante) se développe au VIIIème siècle sous la dynastie Omeyyade. Grammairiens et lexicographes élaborent traités et dictionnaires dans lesquels apparaissent les premiers lexiques à caractère botanique. Ainsi le lexicographe Khalîl Ibn Ahmad al Farâhidî (mort en 776) établit une liste de noms de plantes dans son Livre de la lettre « ‘ayn » (Kitâb al ‘ayn). Partant de là, des savants issus de différentes disciplines élaborent des ouvrages contenant les noms de plantes de régions données, en général celles d’Arabie, ainsi que des ébauches de classification. Lire la suite

Histoire(s) des herbiers

Les origines

Comme nous l’avons dit, les herbiers n’ont pas toujours existé sous la forme que nous connaissons aujourd’hui. Les premiers, dont l’élaboration remonterait à l’Antiquité grecque, témoigne d’un lien très fort entre l’étude des plantes et la médecine. C’est d’ailleurs dans un ouvrage de cette discipline qu’apparaissent, dit-on, les premières illustrations botaniques. Il s’agit du Rizotomikon, écrit par l’herboriste Crateus au Ier siècle av. J.-C. Dans ce traité de pharmacologie, les plantes, présentées dans l’ordre alphabétique de leurs noms, sont accompagnées de leurs description, synonymes et applications médicales. Cet ouvrage, considéré comme l’origine de l’illustration botanique, servira de modèle, tant dans son contenu que dans sa forme, aux herbiers du Moyen Âge.1 Lire la suite

Une première pour la Médiathèque des Capucins

La médiathèque des Capucins abritera les Rendez-vous Maritimes, le 26 janvier 2017 à 18h30. Au cours de ce rendez-vous, Guillaume Sallah Thomas et Philippe Potin parlerons du thème « L’aventure des algues ». C’est la première fois que les Rendez-vous Maritimes se tiennent à la Médiathèque des Capucins.

Dossier de Presse 2016-2017

Article du Télégramme sur le rendez-vous

Notre projet autour de l’Alguier d’Agathe de Gourcuff

L’objet d’étude, conservé et numérisé par l’ancienne Bibliothèque d’Etude de Brest aujourd’hui Médiathèque des Capucins de Brest n’avait pas encore été décrit et étudié.

Le point de départ de ce projet commence avec un sujet de mémoire de Master 1 d’Histoire des Sciences et des Techniques à l’UBO, coordonné par Monsieur Hervé Ferrière, enseignant chercheur au Centre François Viète et proposé à Guillaume Sallah Thomas.

L’idée était de valoriser cet alguier à travers une exposition proposée pour l’inauguration de la Médiathèque des Capucins en Janvier 2017. Yannah Aldrin, David Buttigieg, Julien Hageaux, Guillaume Laour et Marie Toulliou se joignent à ce projet développé par Guillaume Sallah Thomas, en travaillant chacun sur une des thématiques de travail, à savoir les Herbiers, les Femmes en Sciences et les Algues.

Lire la suite