Mileva Marić-Einstein, une femme dans l’ombre de son mari

Albert Einstein (1879-1955), est un scientifique mondialement connu et reconnu pour ses travaux sur la relativité générale, notamment en 1916. Mais dans l’ombre d’Einstein, sa femme de l’époque, scientifique elle aussi, avait été jusqu’ici tout bonnement ignorée. Cet article propose de retracer la vie de Mileva Einstein et de s’intéresser à l’impact que cette physicienne a eu sur les travaux de son mari.

Photographie du couple Einstein – Мileva Maric-Einstein et Albert Einstein (site)

Lire la suite

Irène Joliot-Curie, telle mère telle fille

Irène Joliot-Curie, née le 12 septembre 1897 est une physicienne et chimiste française. C’est la fille de Pierre et Marie Curie, eux même physiciens et chimistes récompensés par un prix Nobel pour leur travaux notamment pour la mise en évidence de deux nouveaux éléments : le polonium et le radium.

Irène Joliot-Curie

Photographie d’Irène Joliot-Curie

Elle fait ses premiers pas dans la science sur le front lors de la Première Guerre Mondiale avec sa mère qu’elle aide dans un service de radiographie. Elle est en charge de former les médecins à l’utilisation des appareils de radiographie. Après la fin de la guerre, elle continue son travail de formation et se lance également dans la recherche en devenant chef de travaux du laboratoire Curie, puis en reprenant les recherches menées par sa mère, à la mort de cette dernière. C’est par ailleurs à l’Institut du Radium qu’elle rencontre Frédéric Joliot (1900-1958) avec qui elle se mariera. A partir de 1929, le couple Joliot-Curie sur la radioactivité naturelle, recherche qui mènent en 1932 à la découverte du phénomène de projection de protons par un rayonnement encore inconnu.

Lire la suite

Marie Curie, la femme aux deux prix Nobel

Marie Skłodowska-Curie, née le 7 novembre 1867 à Varsovie (Pologne) est une chimiste et physicienne connue notamment pour ses travaux sur le polonium et le radium. Elle se voit décerner le prix Nobel de chimie en 1903 (partagé avec son époux Pierre Curie (1859-1906) et le physicien Henri becquerel) et une seconde fois en physique (1911) en remerciement de ses découvertes sur l’uranium, le radium et le polonium. Ces recherches ont conduit par la suite à de nombreuses découvertes sur la radioactivité et notamment par sa fille et son gendre Irène (1897-1956) et Frédéric Joliot-Curie (1900-1958) qui recevront eux aussi un prix Nobel de chimie pour leur travaux.

Marie Curie vers 1920

Marie Curie vers 1920

Ses travaux la conduisent à deux grandes découvertes. La première est que la radioactivité n’est pas une propriété chimique mais physique et la seconde, plus importante, est la découverte du radium et du polonium, deux éléments chimique encore inconnu jusqu’à lors. Si l’uranium était déjà connu depuis la fin du XVIIIème siècle, les époux Curie supposent qu’il existe un élément plus actif que l’uranium dans le pechblende (minerais dont est issue l’uranium). Grâce à l’élaboration d’un procédé permettant la séparation des éléments constituant le pechblende il détermine l’existence de deux élément encore inconnu qu’ils nomment radium et polonium. Lire la suite