Maryam Mirzakhani, la mathématicienne iranienne de renom et d’avenir

Maryam Mirzakhani (en persan : مریم میرزاخانی) est une scientifique iranienne, née le 5 mai 1977 à Téhéran, en Iran. Cette mathématicienne est connue pour ses travaux en topologie et en géométrie. Mirzakhani est une des scientifiques de renom de nos jours, mettant à plat tous les préjugés sur la question du genre en Science. En 2014, elle devient la première femme à recevoir la médaille Fields.

Maryam Mirzakhani

Lire la suite

Madeleine Brès, première femme française médecin

Madeleine Brès, née Gebelin le 26 novembre 1842 et morte le 30 novembre 1921 était un médecin français, . Elle ne vient pas d’une famille scientifique mais au contraire d’un milieu ouvrier (son père était charron). Sa formation scientifique, elle commence à l’acquérir très jeune lors de son passage à l’hôpital de Nîmes, auprès des religieuses qui soignent les malades. Elle y apprend notamment à préparer quelques remèdes et cataplasmes, alors qu’elle n’a qu’une dizaine d’années. Lire la suite

Maria Winkelmann, l’astronome allemande

Maria Winkelmann est une astronome allemande, née à Leipzig le 25 février 1670 (située à l’époque dans le duché de Saxe). Son père est un pasteur qui croit en l’éducation des femmes, c’est donc lui qui lui donne ses premiers cours dès son plus jeune âge. Son oncle continue cet enseignement après la mort du père de Maria Winkelmann. Plus tard, elle décide de se spécialiser dans l’astronomie qu’elle affectionne particulièrement. Elle part étudier avec Christoph Arnold (1650-1695), un astronome autodidacte ayant lui aussi un parcourt un peu atypique, car il a commencé comme agriculteur. Très vite, elle passe du statut d’étudiante à celui d’assistante. Lire la suite

Mária Telkes, the « Sun Queen »

Mária Telkes est une scientifique hongroise, naturalisée citoyenne américaine en 1937, méconnue, qui a œuvré tout au long de sa vie par des recherches sur l’énergie solaire. Elle a conçut le premier générateur de puissance thermoélectrique en 1947.

Mária Telkes est née le 12 décembre 1900 en Hongrie à Budapest. Elle est la fille d’Aladar de Telkes et de Mária Laban de Telkes. Elle a réalisé l’ensemble de son parcours scolaire dans la capitale hongroise. Passée par l’équivalent du collège et du lycée français, elle obtient à l’issue un baccalauréat en arts en 1920. Elle poursuit ses études dans un tout autre domaine, en physique-chimie à l’Université de Budapest. Elle termine son parcours universitaire par l’obtention d’un doctorat dans cette discipline en 1924. Mária Telkes commence simultanément sa carrière professionnelle par un poste de professeur dans l’Université hongroise. Lire la suite

Rosalind Franklin, la grande oubliée du Prix Nobel de 1962

Rosalind Franklin (1920-1958) est l’exemple parfait du travail féminin non reconnu. Pourtant son nom devrait trôner dans tous les livres de biologie. Cette femme est une biologiste moléculaire britannique. Elle a participé de manière active dans la découverte de la structure de l’ADN (acide désoxyribonucléique). En 1962, le prix Nobel est décerné à ses trois collègues, tous des hommes pour les travaux ayant conduit à la découverte de l’ADN. Lire la suite

Mileva Marić-Einstein, une femme dans l’ombre de son mari

Albert Einstein (1879-1955), est un scientifique mondialement connu et reconnu pour ses travaux sur la relativité générale, notamment en 1916. Mais dans l’ombre d’Einstein, sa femme de l’époque, scientifique elle aussi, avait été jusqu’ici tout bonnement ignorée. Cet article propose de retracer la vie de Mileva Einstein et de s’intéresser à l’impact que cette physicienne a eu sur les travaux de son mari.

Photographie du couple Einstein – Мileva Maric-Einstein et Albert Einstein (site)

Lire la suite

Hypatie d’Alexandrie, entre légende et réalité

Hypatie d’Alexandrie, née entre 355 et 370 est une mathématicienne et philosophe, originaire de la ville d’Alexandrie en Égypte. Elle tient son éducation scientifique de son père, un éditeur et commentateur de textes mathématiques. Elle fait ses études de sciences et de philosophie à Athènes. Elle s’intéresse également à l’astronomie qui constituent, selon certaines sources, l’un des centres majeurs de ses recherches. Une fois rentrée à Alexandrie, elle devient commentatrice de textes mathématiques. Elle donne également des exposés publics qui lui apportent peu à peu une grande renommée. Lire la suite