Rosalind Franklin, la grande oubliée du Prix Nobel de 1962

Rosalind Franklin (1920-1958) est l’exemple parfait du travail féminin non reconnu. Pourtant son nom devrait trôner dans tous les livres de biologie. Cette femme est une biologiste moléculaire britannique. Elle a participé de manière active dans la découverte de la structure de l’ADN (acide désoxyribonucléique). En 1962, le prix Nobel est décerné à ses trois collègues, tous des hommes pour les travaux ayant conduit à la découverte de l’ADN. Lire la suite

Mileva Marić-Einstein, une femme dans l’ombre de son mari

Albert Einstein (1879-1955), est un scientifique mondialement connu et reconnu pour ses travaux sur la relativité générale, notamment en 1916. Mais dans l’ombre d’Einstein, sa femme de l’époque, scientifique elle aussi, avait été jusqu’ici tout bonnement ignorée. Cet article propose de retracer la vie de Mileva Einstein et de s’intéresser à l’impact que cette physicienne a eu sur les travaux de son mari.

Photographie du couple Einstein – Мileva Maric-Einstein et Albert Einstein (site)

Lire la suite

Sofia Kovalevskaya, la première femme mathématicienne reconnue

Portrait de Sofia Kovalevskaya

Sofia Vasilyevna Kovalevskaya (en russe : Софья Васильевна Ковалевская) née le 15 janvier 1850 à Moscou et est décédée le 10 février 1891 à Stockholm, est une des plus grandes mathématiciennes.

Elle est à l’origine du théorème mathématique de Cauchy-Kovalevskaya, et a apporté de nombreuses avancées par ses travaux, comme la « toupie de Kovalevskaya ». Elle est la première femme à avoir obtenu un doctorat en mathématiques, et le poste de professeur dans une université.  Lire la suite

La primatologue lituanienne, Birutė Galdikas

Birutė Galdikas est une anthropologue, primatologue et éthologue lituanienne. Elle enseigne aujourd’hui à l’Université Simon Fraser au Canada, et est reconnue comme la plus grande primatologue spécialiste des orangs-outans. Elle fait partie du trio de spécialistes qui ont été appelés pour l’étude des Grands singes par Louis Leakey.

resize_800x500_img_7126

Galdikas reçoit en 2011 une récompense des mains de la présidente lituanienne, Grybauskaitė (site).

Lire la suite

Stephanie Kwolek, la maman du Kevlar

Stephanie Kwolek est née le 31 juillet 1923 aux Etats-Unis à New Kensington, et elle est décédée dans le Delaware à Wilmington, le 18 juin 2014. Stephanie Kwolek est une chimiste américaine qui est l’inventrice du Kevlar, matière entrant dans la composition des gilets pare-balles par exemple. Le travail de cette chimiste a été récompensé à de nombreuses reprises.

kwolek

Photographie de Stephanie Kwolek (site)

Stephanie Louise Kwolek est une fille d’immigrants polonais, Aniela « Nellie » Zajdel Kwolek (1898-1969) et John Kwolek (1892-1934). John Kwolek décède l’année des 10 ans de sa fille. Elle doit beaucoup à ses parents selon elle, car elle dit tenir son intérêt pour la science de son père, et pour la mode de sa mère. Elle a suivis un parcours scolaire scientifique, choisissant au collège de s’intéresser à la Chimie. En 1946, elle obtient le diplôme de Chimie du Margaret Morrison Carnegie College à Pittsburgh. Elle a pour principal objectif de travailler grâce à ce diplôme de chimie pour pouvoir avoir assez d’argent afin de payer ses études de médecine. Lire la suite

Jane Goodall, une passion pour les animaux naît de son enfance

Jane Goodall est une primatologue, éthologue et anthropologue britannique. Elle est mondialement connue et reconnue pour son travail en immersion parmi les chimpanzés. Cette scientifique britannique est née le 3 avril 1934 à Londres. Jane Goodall, aux modestes études de secrétariat, s’est construit un véritable savoir en primatologie autour des chimpanzés.

La genèse d’une future scientifique de renom

Valérie Jane Goodall est née à Londres, fille de Mortimer Herbert Morris-Goodall (1907-2001), un pilote automobile, et de Margaret Myfanwe Joseph (1906-2000), romancière. Sa mère écrivait sous le pseudonyme de Vanne Morris-Goodall. A l’âge de deux ans, un premier déclic a lieu pour Jane Goodall, en effet son père lui

ap-95527fff536a0f12140f6a7067009f36

Jane Goodall avec une de ses peluches (site)

offre un singe en peluche représentant Jubilee, un chimpanzé né au zoo de Londres. Lors du Noël de 1942, Jane Goodall reçoit par ses parents un livre intitulé Dr. Dolittle écrit par Hugh Lofting (1886-1947). Il s’agit de l’histoire d’un vétérinaire capable de dialoguer avec les animaux, et qui voyage notamment en Afrique. L’intérêt de Jane Goodall pour les animaux grandit sans cesse, d’autant plus qu’elle vit dans une maison au milieu des animaux en Angleterre, à Bournemouth. Petite, elle se jure de travailler plus tard sur les animaux, en Afrique. Par manque de moyen sa famille ne peut lui payer des études universitaires. Elle décide de faire des études de secrétariat au Collège Royal de Secrétariat de Londres. Lire la suite

Lise Meitner, la mère de la fission nucléaire

Lise Meitner est née à Vienne en Autriche, le 7 novembre 1878. C’est une physicienne autrichienne naturalisée suédoise en 1949. Elle est connue pour avoir découvert la fission nucléaire, mais surtout pour avoir été l’une des femmes non reconnues pour sa découverte majeure. C’est une des oubliées du Prix Nobel. C’est un homme qui a obtenu sa récompense, Otto Hahn.

lise-meitner-45-1024x1024

Portrait de Lise Meitner (site)

De sa naissance à son doctorat

Lise (surnom de son vrai prénom Elise) Meitner est née au sein d’une famille juive en Autriche. Elle est la fille de Philipp Meitner (1838-1910) et de Hedwig Skovran, et fait partie d’une fratrie de 7 frères et sœurs. Ses parents étaient très ouverts d’esprits offrant un climat favorable pour le développement intellectuel de leurs enfants, propice à ce qu’ils fassent de longues études. Lise Meitner rentre à l’Université de Vienne en 1901, officiellement ouverte aux femmes depuis 1897.  Pendant cette période universitaire viennoise, Lise Meitner suit plusieurs disciplines, toutes scientifiques :  la physique, la chimie, les mathématiques et la botanique. Mais très rapidement, elle privilégie les cours de Physique avec Ludwig Boltzmann (1844-1906). Lire la suite