Maryam Mirzakhani, la mathématicienne iranienne de renom et d’avenir

Maryam Mirzakhani (en persan : مریم میرزاخانی) est une scientifique iranienne, née le 5 mai 1977 à Téhéran, en Iran. Cette mathématicienne est connue pour ses travaux en topologie et en géométrie. Mirzakhani est une des scientifiques de renom de nos jours, mettant à plat tous les préjugés sur la question du genre en Science. En 2014, elle devient la première femme à recevoir la médaille Fields.

Maryam Mirzakhani

Pendant son enfance, Maryam Mirzakhani lisait de grandes quantités de livres, projetant un avenir comme écrivain. Jusqu’au collège, elle privilégie les lettres aux chiffres. C’est au lycée que le goût pour les mathématiques chez la jeune iranienne naît. Ces parents l’ont toujours poussé à faire des études, et c’est en 1994, à 17 ans, qu’elle devient la première adolescente iranienne à recevoir la médaille d’or aux Olympiades internationales de mathématiques. En 1995, elle récidive en obtenant à nouveau la médaille d’or, cette fois-ci avec un score parfait. L’ensemble de son parcours est réalisé au sein du système éducatif iranien. Elle entre par la suite dans l’Université Technologique de Sharif à Téhéran. En 1999, elle obtient un baccalauréat en mathématiques et rejoint la prestigieuse université américaine d’ Harvard, où en 2004, elle y soutient une thèse toujours dans la même discipline. Maryam Mirzakhani est un des éléments représentatifs du talent iranien dans le domaine scientifique. L’Iran depuis de nombreuses années espérait prouver à tous le haut niveau de sa formation scientifique.

A la suite de son doctorat, elle est nommée maître de conférence à l’Université de Princeton. Sa carrière professionnelle lancée, elle devient en 2008, professeur de mathématiques à l’Université de Stanford.

Véritable fer de lance dans la recherche dans les mathématiques, Mirzakhani reçoit le prix Blumental en 2009. Ses recherches dans cette discipline se concentrent sur la géométrie des formes inhabituelles. Elle a découvert de nouvelles manières et techniques pour calculer des volumes d’objets présentant des surfaces incurvées, dîtes hyperboliques. Si ses travaux n’en sont qu’à leurs prémices, mais Maryam Mirzakhani est perçue comme un des grands espoirs des mathématiques du 21ème siècle. Le 13 août 2014 à Séoul en Corée du Sud, elle devient la première femme récipiendaire de la médaille Fields, soit l’équivalent dans le monde des mathématiques au Prix Nobel.

Véritable symbole vivant pour les femmes scientifiques, elle incarne une nouvelle ère, espérant donner plus de reconnaissances pour les femmes. Concernant les maîtres de conférences en mathématiques, seulement 18% en France sont des femmes, soit bien loin de la parité. Maryam Mirzakhani est également un symbole de l’éducation iranienne dans le domaine scientifique.

Tweet du président iranien Hassan Rohani pour féliciter Maryam Mirzakhani


2 réflexions au sujet de « Maryam Mirzakhani, la mathématicienne iranienne de renom et d’avenir »

  1. JE ME PRÉSENTE, GHARBI RACHID ALGÉRIEN, JE PRÉSENTE TOUTE MES FELICITATIONS A NOTRE CHERE SOEUR MERIAME L’OCCASION DE SON OBTENTION DU PREMIER PRIX FIELDS, C’EST UN GRAND HONNEUR POUR LA NATION MUSULMANE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *