Mileva Marić-Einstein, une femme dans l’ombre de son mari

Albert Einstein (1879-1955), scientifique mondialement connu et reconnu pour ses travaux sur la relativité générale, notamment en 1916. Mais dans l’ombre d’Einstein, sa femme de l’époque, scientifique, n’avait été jusqu’ici tout bonnement ignorée. Cet article propose de retracer la vie de Mileva Einstein et de s’intéresser à l’impact que cette physicienne a eu sur les travaux de son mari.

Photographie du couple Einstein – Мileva Maric-Einstein et Albert Einstein (site)

Mileva Marić (en serbe Милева Марић) est née le 19 décembre 1875 en Autriche-Hongrie dans la région de Voïvodine, dans la ville de Titel. Cette région est aujourd’hui en Serbie. Mileva Marić est une serbe. Née au sein d’une riche famille, elle est l’aînée de trois enfants. Miloš Marić (1846-1922) est le père de Mileva Marić, il a eu une carrière militaire, et sa mère est Marija Ružić-Marić (1847-1935). Naît avec un handicap physique, très rapidement Mileva Marić se fait remarquer à l’école. De 1886 à 1887, elle rentre dans un lycée pour filles à Novi Sad. L’année suivante, elle change de lycée est intègre celui de Mitrovica, cette école est équipée de laboratoires de chimie et de physique, c’est le cadre idyllique pour Mileva Marić de développer ses connaissances en physique. Brillante élève ayant suivi des études de médecine à Zagreb (Capitale de la Croatie actuelle), part pour l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, afin de suivre des cours de physique et de mathématiques en 1896. L’université de Suisse est une des rares universités à accepter les femmes. C’est au cours de ses études à Zurich qu’elle rencontre Albert Einstein, toujours étudiant.

Portrait de Mileva Maric (site)

En 1896, seulement 5 élèves suivent les cours de Physique, et 2 seulement la Physique théorique, Mileva Marić et Albert Einstein. Les deux jeunes apprentis physiciens commencent une liaison amoureuse, ils réussissent tout deux leur première année. Mais en 1897, elle décide de partir pour suivre une nouvelle discipline qui est sur l’application des mathématiques en physique à l’Université d’Heidelberg. Elle revient en 1898, à Zurich mais échoue à la dernière année de ses études à l’inverse d’Einstein. En 1901, elle tombe enceinte d’Albert Einstein, et donne naissance à leur fille en 1902. En 1903, Mileva Marić et Albert Einstein se sont mariés à Berne, en Suisse. Leur premier fils, Hans Albert naît en 1904, et leur deuxième fils, Eduard, en 1910. La vie du couple est parsemé de déménagement à Berne, puis à Prague et à Berlin. A partir des années 1914, le couple Einstein connait des bas et se sépare en 1919.

Mileva Marić et Albert Einstein ont eu quasiment la même formation universitaire. Après son retour d’Heidelberg en 1898, elle fait part des cours qu’elle a reçu là-bas, et elle rédige conjointement avec Einstein un livre sur la physique quantique. Ils ont tous deux choisis le même sujet de thèse sur la conductivité thermale, mais sous un angle différent pour chacun d’entre eux. Elle ne termine pas sa thèse. Pendant la période de 1903 à 1919, Mileva Einstein travaille aux côtés de son mari sur des articles et des conférences scientifiques. Les travaux de Mme Einstein n’ont jamais été crédité d’un poids scientifique réel pour les travaux publiés par son mari. Cependant une importante correspondance a été découverte après la mort d’Einstein, entre Mileva Marić et lui-même avant leur mariage sur des travaux scientifiques. Les travaux sur la théorie de la relativité d’Einstein dont il publie en 1916 les résultats, commence à être mis en question sur une possible et probable contribution de sa femme Mileva Marić-Einstein. Albert Einstein avait cantonné sa femme à un rôle de femme, selon les dires. Le cas de Mileva Marić est symptomatique de l’histoire des femmes scientifiques, une femme minorée pour ses travaux et son implication scientifique, qui est en cours de réhabilitation. Il est indéniable que Mileva Marić a eu une influence sur les travaux d’Albert Einstein.

Après 1919 et son divorce avec Einstein, Mileva Marić-Einstein part avec ses deux fils. Elle finit par se retrouver seule avec son fils Eduard, qui souffre de schizophrénie. Par ses longues années passées avec son fils, elle finit par perdre pied psychologiquement et se retrouve internée avec son fils. Elle subit une série d’attaques cérébrales qui lui font perdre la vie en 1948.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *